17 Avenue de Tourville 75007 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Hallux valgus

La chirurgie percutanée

Principes

La chirurgie percutanée s’est développée en Europe à la fin des années 1990. Elle a vu ses principes scientifiques codifiés, sous l’égide du Dr De Prado, après avoir été initiée par des podologues, espagnols et américains.

Le Docteur Greffe, s’est intéressé dès le début de sa formation, à ces techniques novatrices. Il a réalisé sa formation notamment lors de son cursus à Murcia, en Espagne auprès du Dr De Prado, afin de parfaire sa connaissance de la chirurgie percutanée.

 

L’acte chirurgical

L’acte chirurgical se réalise en ambulatoire (entrée le matin à la clinique, et sortie en début d’après-midi), avec anesthésie loco-régionale du pied. Cette anesthésie est réalisée par votre chirurgien ou l’anesthésiste, pour une durée d’endormissement du pied d’au moins 48 heures.

Le patient ressort de la salle d’opération, en pouvant marcher sur son pied opéré en percutané. Il peut alors dérouler le pas, sous couvert d’une chaussure dédiée.

L’ensemble des gestes chirurgicaux, sont réalisés au travers d’incisions de quelques millimètres. Au bout d’une semaine, la cicatrisation est obtenue, et le patient réalise lui-même la réfection de ses pansements.

Cette technique percutanée ne raccourcit néanmoins pas la durée de récupération post-opératoire du fait d’un œdème (gonflement du pied). Elle puise son avantage du fait qu’elle permette une adaptation naturelle du pied à la marche.

Il n’y a pas de matériel mis en place en chirurgie percutanée. La stabilité nait du fait que l’on ne touche pas aux tissus adjacents (tels que tendons, ligaments, ou structures articulaires). Puis du fait que l’on va chercher à recréer l’équilibre entre les différentes contraintes agissant dans votre avant-pied, afin qu’il redevienne droit à la marche.

Néanmoins, ce geste ne se conçoit que dans les déformations mineures à moyennes. De plus la chirurgie percutanée ne peut concerner, qu’un seul pied à la fois.

 

Technique chirurgicale

L’intervention se déroule en différentes étapes, sous contrôle radiographique permanent (amplificateur de brillance) :

  1. Anesthésie de longue durée endormant les 4 nerfs innervant le pied pour une durée de 48-72 heures
  2. Réalisation d’un fraisage de la bosse (exostose) à la fraise chirurgicale.
  3. Libération de la capsule articulaire latérale, afin de pouvoir mobiliser le gros orteil.
  4. Réalisation d’une ostéotomie du premier métatarsien en triangle de 15°, éventuellement complétée par une section totale.
  5. Possibilité si maintien d’une déformation persistante d’une ostéotomie complémentaire de la 1ère phalange.
  6. Réalisation d’un pansement avec matériel d’écartement entre les 1er et 2ème orteils afin de maintenir le pied en position anatomique.

 

Champ d’application

La chirurgie percutanée peut s’étendre à d’autres domaines de la chirurgie du pied, que ce soit des griffes d’orteils, des douleurs d’hyper appui, un « tarse bossu », ou une « bunionette ».

Le choix d’une technique percutanée n’est en aucun cas lié à un soucis esthétique du patient. La récupération et les complications sont identiques aux techniques classiques voire plus longues (œdème surtout). Aussi, il appartient au chirurgien de choisir la technique la plus adéquate à votre situation personnelle.

 

 

Complications spécifiques à la chirurgie percutanée

Troubles sensitifs. Il y a possibilité de léser des nerfs sensitifs non visibles par la technique percutanée, par rapport à une chirurgie à ciel ouvert.