17 Avenue de Tourville 75007 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Hallux valgus

Hallux Valgus évolué

Troisième stade : Orteils en griffe et pied rond antérieur.

« Syndrome du 2ème rayon ».
Le motif de consultation n’est plus l’exostose mais le plus souvent une douleur ou un cor au sommet du deuxième orteil qui est en griffe, avec le plus souvent un durillon douloureux sous la base du 2ème orteil (métatarsalgie). Ce « Syndrome du 2ème rayon » est la conséquence directe de l’hallux valgus et il faut traiter l’hallux valgus en même temps que cette griffe d’orteil sous peine de récidive.

Traitement des orteils en griffe.

S’ils sont débutants et alors réductibles, ils vont disparaître avec le traitement de leur cause (l’hallux valgus). Il est rarement nécessaire d’allonger les tendons, ou d’effectuer une arthroplastie de redressement.
S’ils sont anciens et importants, il faudra alors associer à la correction de l’hallux valgus une chirurgie non seulement sur les orteils et fréquemment sur les métatarsiens.

Traitement des métatarsalgies

(douleurs ou algies sous les têtes métatarsiennes avec durillons plantaires et avant pied rond)
Selon votre cas :
– Dans certains cas, le relèvement des métatarsiens, par chirurgie dite « per cutanée ».
– Mais si les métatarsalgies sont importantes ou bien si les articulations sont luxées, il faudra alors faire l’intervention de Helal ou de Weil qui est une opération de détente axiale (par diminution de la longueur du métatarsien ) permettant de supprimer les griffes des orteils et le « pied rond antérieur ». Dans certains cas cette ostéotomie peut être réalisée en « percutané », ce qui simplifie les suites opératoires.

Quatrième stade de l’hallux valgus ou « Pied complexe »

L’évolution non traitée se fait alors vers :
– l’aggravation de la déformation du deuxième orteil qui se luxe.
– l’extension des désordres statiques à tout l’avant-pied avec des griffes des autres orteils et un large durillon douloureux sous la plante du pied (avant pied rond antérieur avec métatarsalgies médianes).

Grâce aux techniques actuelles, les avant-pieds les plus déformés sont accessibles à un traitement chirurgical. Dans la grande majorité des cas, toutes les articulations peuvent être conservées.