17 Avenue de Tourville 75007 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Hallux Rigidus

Bilan de l’hallux rigidus

Bilan clinique

Il confirmera le diagnostic face à une articulation élargie, aux ostéophytes parfois palpables. On quantifie la raideur , par le degré de perte de mobilité. La normale est de 45° vers le haut et 45° vers le bas. On observe fréquemment une asymétrie entre la mobilisation de l’orteil, celui-ci étant plus mobile vers le bas.

On peut retrouver à l’interrogatoire, un « dérouillage matinal », comme si l’articulation était rouillée. Ce qui signifie qu’au lever la marche est très difficile, mais qu’elle s’améliore au bout de cinq minutes. De même, le repos diminuera la douleur et une station debout prolongée ou une activité intense l’augmenteront.

Il sera aussi possible d’évaluer si la gêne provient de l’articulation elle-même ou du conflit dorsal lié au chaussage. Les conséquences éventuelles sur les autres rayons seront appréciées.

Bilan d’imagerie

Il complétera l’examen par la pratique de radiographies et de scanner des deux pieds de face et profil, en charge, et si nécessaire une I.R.M. 

Sur les radiographies on observe une disparition de l’espace cartilagineux: les os se touchent directement, et la présence de « becs de perroquet » (ostéophytes).

A un stade plus avancé, on observe une densification de l’os en regard de l’articulation, et des trous osseux (géodes, os comme du « gruyère »).