6 Rue Berthollet 75005 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Autres pathologies du pied

Les Inflammations

Tendinites et ténosynovites

Elles surviennent surtout chez les sportifs, par microtraumatismes, ou par troubles statiques, ou avec surcharge pondérale. Bien entendu on peut retrouver des tendinites spécifiques à toute activité, dont sportive, associée à des mouvements répétés « non naturels ».

Il s’agit essentiellement de la tendinite du tendon d’Achille (course à pied).
Examen d’imagerie : Echographie.

Les traitements : repos sportif, massages, ultrasons, ondes de choc, ionisations, talonnette, orthèse plantaire.

 

Tendinite des tendons Jambiers antérieur et postérieur (ou Tibiaux)

Le muscle jambier ou tibial antérieur s’insère sur le tibia, os situé sur le coté interne de la jambe. Il se termine en tendons qui s’insèrent sur le cuneiforme médial et le 1er métatarsien pour l’antérieur. Le muscle jambier ou tibial postérieur s’insère sur  le tibia et le péroné. Il se terminent en tendons qui s’insèrent sur les os du tarse principalement.

La tendinite du jambier antérieur, se manifeste par des douleurs antérieures et des gonflements à la course. Celle du tibial postérieur se manifeste par une douleur en arrière de la malléole interne et à la voûte plantaire à l’effort puis au repos.

La sollicitation de ces tendons vous déclenchera des douleurs lors de l’examen. on pourra vous prescrire une échographie ou une IRM pour confirmer le diagnostic.

Le traitement est médical avec repos, glaçage, anti-inflammatoires (en cas d’épaississement du tendon), kinésithérapie, et éventuellement semelles. Les infiltrations sont réalisées avec prudence (tendino-toxicité des corticoïdes. La chirurgie concerne le plus souvent la rupture du tendon tibial postérieur.

 

Tendinite chronique des Péroniers (ou Fibulaires)

Les muscles péroniers ou fibulaires s’insèrent sur le péroné, os situé sur le coté externe de la jambe. Ils se terminent en tendons qui s’insèrent sur la base des 1er et 5ème métatarsiens.

La tendinite chronique des péroniers (ou fibulaires), se manifeste par un gonflement à la marche, des douleurs en terrain accidenté (cailloux), des sensations d’instabilité.

Votre chirurgien vous fera le diagnostic par la provocation de douleurs à la mise en charge du tendon.

Le traitement est médical avec arrêt du sport, antalgiques, anti-inflammatoires, kinésithérapie, et semelles (cheville axée en dedans, ou pied creux). La chirurgie est rarement nécessaire (synovectomie pour des-épaississement ou prise en charge rupture tendineuse).