17 Avenue de Tourville 75007 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Métatarsalgies

Définition

Les métatarsalgies correspondent à des douleurs situées au niveau du sommet de la voute plantaire. Cette douleur traduit une inflammation du devant de la plante des pieds.

Les métatarsiens sont les os permettant l’union des os du talon et ceux des orteils. Les métatarsalgies correspondent à des douleurs située sous la tête de ces métatarsiens (du côté des orteils) sur la plante des pieds. Ces douleurs peuvent concerner les os, articulations, ou tendons.

Clinique

La douleur peut se manifester le plus souvent à la station debout prolongée, au bout d’un certain périmètre de marche, ou encore de manière spontanée à la palpation en position allongée. Elle siège le plus souvent en regard de la tête des 2ème, 3ème, et 4ème métatarsiens.

Elle traduit souvent un hyper-appui antérieur par rapport au talon. Votre organisme va répondre à cet hyperappui en épaississant la peau, ce sont les durillons (autrement nommés cors, callosités, ou corne). Le traitement par le pédicure efface la corne, mais la cause restant présente, ceux-ci se reforment…

Les causes des métatarsalgies peuvent être diverses : excès de longueur d’un métatarsien, hallux valgus, syndrome de Morton, bursite par traumatisme répété, fracture de fatigue (ou de stress en anglais), rétraction du tendon d’Achille.
Les radiographies standard sont usuelles, complétées selon la symptomatologie par scanner ou IRM.

Prise en charge

Le traitement des métatarsalgies repose en premier lieu sur une correction des causes favorisantes. Puis vous seront prescrites des semelles orthopédiques, et si nécessaire des exercices d’auto-rééducation.

En cas d’échec et d’anomalie de longueur, on peut discuter une ostéotomie (coupe osseuse) de raccourcissement du métatarsien incriminé. Il existe des techniques de coupes osseuses avec (ostéotomie de Weil), et sans matériel métallique (ostéotomie de Helal). Cela permettra d’harmoniser l’appui sur toute l’arche plantaire. L’intervention a le plus souvent lieu en ambulatoire, sous anesthésie loco-régionale. Vous marcherez avec une chaussure à appui talonnier (« de décharge ») pendant 45 jours.

Il faudra, le cas échéant, prendre aussi en charge des facteurs causaux, tel qu’hallux valgus).