17 Avenue de Tourville 75007 Paris 01 47 12 67 74
Contact RDV en ligne

Pied Creux

Définition, Clinique

Le pied creux ou exagération de la voûte plantaire (le milieu du pied ne touche pas le sol, comme creusé) est toujours pathologique (dont lié à des troubles nerveux à écarter). Il ne se corrige pas avec la croissance mais reste souvent bien toléré. Le plus souvent , le talon se dirige vers l’intérieur (pied creux varus), et l’avant-pied regarde en dehors (pronation): pied « en hélice ».

Le pied creux peut se manifester par des douleurs à l’avant ou à l’arrière du pied, des gênes au chaussage, des griffes d’orteil, des entorses de la cheville à répétition, des épaississements cutanés-métatarsalgies. En cas de déformation importante, la marche sur le bord latéral du pied peut aboutir au développement d’une arthrose.

Prise en charge du pied creux

Le bilan comporte des radiographies standard, et spécifiques de l’axe de la cheville. En cas de suspicion de cause neurologique, on prescrit un Electro-Myo-Gramme, une IRM du rachis lombo-sacré.

La prise en charge thérapeutique du pied creux est diverse : pédicurie, semelles (afin d’augmenter la surface de contact au sol), adaptation du chaussage (petit talon, augmentation pointure) voire chaussures orthopédiques réalisées sur mesure, exercices de rééducation (allongement de la chaîne postérieure).

Les possibilités chirurgicales comprennent:

  • des coupes osseuses (ostéotomies pour corriger le varus du talon, et la pronation de l’avant-pied,
  • une tarsectomie (on retire un coin osseux afin de diminuer le creux),
  • une arthrodèse (blocage du pied si déformation fixée ou évolutive),
  • une prise  en charge des griffes d’orteil, si invalidantes.